Olga Mathey | La Vierge de l’Extase
15711
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-15711,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-11.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.1.1,vc_responsive
 

La Vierge de l’Extase (2017)

 

Je suis Vierge de l’Extase

je suis chair et pierre – pluie et salive

je suis bois terre mousse

je suis l’animal qui renâcle entre les feuilles d’automne

le sang qui s’écoule chaud chaque mois au creux des cuisses

 

buvez, ceci est mon sang

 

ma peau a la saveur d’une pâte à pain un peu trop salée

et l’odeur d’une sueur un rien trop musquée

 

mangez, ceci est mon corps

 

bâfrez-vous sans peur de cette chair offerte

et régalez-vous des remous, de l’écume, du frémissement

oubliez le temps, les murs, l’écrin juste un instant

l’on m’appelle Vierge parce-que je suis entière

qu’est dans nos cris notre prière

 

 

 

 

Samedi 29 juillet 2017 j’ai pris le bus pour Paris,

avec cette décision d’y broder ma Vierge de l’Extase pour passer le temps.
La vierge de l’extase est un peu mon ex-voto, mon exutoire, mon introspection. C’est un projet de longue halène, entièrement brodé à la main et encore en cours de réalisation. Elle trône, surplombe, tandis que sous elle ses 12 apôtres batifolent joyeusement.

Bien sur tout naturellement avec mon amour pour les histoires incroyables,

je me suis assise à côté d’un prêtre catholique congolais.

Au lieu de broder j’ai alors passé ces 4h de voyage à parler sexualité, mariage, avortement, masturbation.

Alors, alors Père Jean,

parce-que malgré votre regard suant j’ai passé un très agréable moment,

parce-que même si je ne deviendrais pas cette religieuse anti-avortement vous avez promis de devenir mon père spirituel,

parce-que j’ai fais de la broderie ma prière et de la sexualité ma religion. Aujourd’hui père Jean, avec tout mon respect, ma foi, avec tout de même un petit sourire en coin, j’ai brodé pour vous.

AMEN

Category
Broderies